LA PISSALADIERA

 

Si dit partout que li affaire

Noun marcion plus, n’es un malur,

Lu travaillur n’an ren a faire

E n’en autant lu cioumur.

Lu ric an marida mina.

Es la fin dei dernié joufflus.

Deman n’en serà la famina.

Ma en bouon nissart nautre s’en fen pas,

Refrain :

Car nautre aven la pissaladièra

Lou pan bagnat et la socca;

E per chanja touta manièra

Nautre aven de famous plats;

La tourta de bléa è la poutina,

Li raiola echatéra.

Ma canten la pissaladièra,

Lou pan bagnat et la socca 

E canten la pissaladièra

Es lou régal de l’estomac nissart

Iéu noun mi plas la poulemica

A discuta si ven tavan,

Mi sièu trouvà la poulitica

Es en boulista, belotan :

Cu noumoun Choua, Titin, Fadoli.

Iéu lou vou diéu, mes ben égal.

Se an de burre aven d’oli.

En bouon nissart, nautre s’en fen pas…

 

LA PISSALADIERA

 

On dit partout que les affaires

Ne marchent pas, c’est désolant

Les travailleurs n’ont rien à faire

Et les chômeurs en font autant.

Les riches ont tous mauvaise mine

Car c’est la fin des derniers joufflus

Demain ? Ce sera la famine

En bon Niçois on s’en fait pas

Refrain :

Car nous avons la pissaladièra

Le pan bagnat et la socca

Et pour changer cet ordinaire

Oui nous avons de fameux plats,

La tourte de blette et la poutine

Les raviolis etcetera

Et chantons la pissaladièra

Le pan bagnat et la socca .

Et chantons la pissaladièra

C’est le régal de l’estomac Niçois

Je n’aime pas les polémiques

A trop parler on perd son temps

Moi j’ai une autre politique

Je suis bouliste belotant.

Qu’on se nomme Choua, Titin, Fadoli

Je vous le dit ça m’est égal;

S’ils ont le beurre, nous avons l’huile

En bon Niçois on s’en fait pas.